• Melimelo

Tout nouveau au bord du lac de Bienne: le Domaine du Baumli

Mis à jour : 9 sept. 2020


Des envies d’ailleurs ? Le confinement peut avoir un goût de morosité. J’ai fait le tour de mon appartement entre lecture, art créatif et canapé. Les jours se suivent et se ressemblent.


Alors, je dis stop ! Je vais vous faire voyager avec une nouvelle rencontre vigneronne. Toujours à la recherche de nouvelles pépites, je me suis lancée le défi de devenir la Indiana Jones des temps modernes avec toujours de très jolis domaines à vous présenter.


À la poubelle la petite routine du confiné, on prend un peu de hauteur. Cap sur la Suisse pour un grand bol d’air frais. On oublie la région du Valais et le canton de Vaud pour se retrouver au bord du lac de Bienne. Certes moins connue, cette région produit des vins d’excellente qualité.


Rencontre avec une jeune femme pleine d’ambition qui vient avec son compagnon de lancer leur domaine. Leur bébé a vu le jour, il y’a bientôt deux ans. Un sacré challenge ! Mais ils sont prêts à écrire leur histoire et se faire une place dans le milieu.


Qui sont ces jeunes vignerons ?


Stéphanie Horger et Marvin Aebischer sont partis de rien et ont décidé de créer leur propre domaine : Le Baumli. Parcours, motivations, doutes et challenges, je vous raconte tout sur la jeune femme.


Parfois, il suffit d’être au bon endroit au bon moment ! Le hasard des rencontres leur ont permis de se créer cette belle opportunité.


Après ses études à Changins, l’école d’oenologie de Suisse romande, Stéphanie décide de faire le grand saut en reprenant un petit domaine au bord du lac de Bienne à Twann-Tüscherz. De la suite dans les idées, elle n’en manque pas. Plusieurs stages et jobs en amont lui permettent d’en apprendre davantage sur le métier. C’est d’ailleurs à la fin de son stage au domaine de Anne-Claire Schott qu’on lui présentera la personne qui lui cédera le domaine. Suite à cela, tout s’enchaine:


Septembre 2017 : Fin de sa formation à Changins

Vendanges chez l’ancien propriétaire afin de s’immerger et de connaître tous les recoins de sa future cave mais aussi se faire une idée des investissements qu’elle allait devoir réaliser.

Janvier 2018 : Reprise des 2 hectares de vignes du domaine et rachat d’un 1 hectare supplémentaire deux mois plus tard

Septembre 2018 : Leurs premières vendanges et leur premier millésime

Juin 2018 : Inauguration de la cave.



Et le stress des vendanges ont en fait quoi ?


« On fait avec ! »

Pas le temps pour ça ! En 9 jours seulement, il a fallu tout mettre en place pour le début des vendanges. Ils ont repris la cave le 1er septembre 2018 et le millésime précoce les a obligé à ramasser les premiers raisins le 10 septembre. Un sacré défi ! Parce que la facilité ce n'est pas leur truc : Marvin le chéri n’a officiellement intégré l’aventure qu’en mars 2019. En effet, il se partageait entre son ancien emploi dans un autre domaine et leur domaine. Imaginez-vous et ils n’avaient qu’un seul employé pour les aider dans cette folle aventure !


Une force ou un challenge : travailler en amoureux ?


Ces deux-là se sont rencontrés au domaine de Montmollin à Auvernier lorsqu’elle faisait sa maturité commerciale avant Changins ( formation suisse permettant d’accéder à l’université et aux hautes écoles ). Pour Stéphanie, c’était une évidence mais il fallait pour cela bien encadrer les choses. Elle avait eu l’exemple de ses parents qui avaient travaillé ensemble pendant des années. Ils ont donc séparé les tâches et les activités: lui est responsable de la partie vigne et de leur employé et elle de la partie cave et de la vente. Pour Stéphanie, c’était une évidence mais il fallait pour cela bien encadrer les choses. Elle avait eu l’exemple de ses parents qui avaient travaillé ensemble pendant des années. Ils ont donc séparé les tâches et les activités: lui est responsable de la partie vigne et de leur employé et elle de la partie cave et de la vente.


Un choix de carrière évident ?


Pas forcement ! Elle s’est d’abord lancée dans le droit et le commerce avant de faire un virage à 180 degrés et de se rendre compte des opportunités que pouvaient receler l’univers du vin.


Elle aurait pu faire un choix facile et reprendre le commerce de ses parents de plus de 30 employés à Areuse. À l’époque, il s’agissait de l’un des plus grand magasin de Suisse romande à avoir une référence si importante de vins. C’est ici qu’elle a pu s’initier à cet univers. En effet, ses parents, grands passionnés de vins, l’amenaient très souvent lors de visites de domaines et de dégustations.


Comment ont réagit ses parents à ce choix de carrière ?


Malheureusement, son papa n’a pas eu la chance de voir sa fille briller dans l’univers qui le passionnait tant, étant décédé au début de ses études. Sa maman, elle, est très fière et salue le courage de sa fille et de son compagnon. Elle n’avait pas conscience de la charge de travail et les horaires qu’allaient impliquer cette folle aventure surtout lors des vendanges. Stéphanie et Marvin peuvent compter sur le soutien sans faille de leur familles et amis.


Si vous demandez à Stéphanie, si elle regrette de n’avoir pas eu un domaine familial, sa réponse est non. Aujourd’hui, elle n’a de limite que son imagination. C’est une page blanche. Elle est jeune et pleine d’énergie mais parfois avoir un guide ou une clientèle en place rassureraient bien.


D’où vient le nom Baumli?


Trouver un nom pour un domaine peut se révéler être un vrai casse-tête. Beaucoup de domaines utilisent leur patronyme comme nom dans la région. Là encore Stéphanie et Marvin voulaient aller plus loin et sortir des sentiers battus.


L’idée était très simple, déterminer la pièce maîtresse de la vigne ou de la cave qui les représente. À la frontière entre la Suisse germanophone et francophone, il fallait également un nom prononçable pour tous.


Un petit arbre culmine sur les hauteurs de leur vignoble. A cet endroit précis, vous pouvez contempler le lac de Bienne et l’île St-Pierre (lieu d’exil de Jean-Jacques Rousseau afin d’écrire) et avoir une vue imprenable sur l’ensemble des vignes du domaine. Ce lieu magique est une source d’inspiration pour eux.


N’ayant pas le droit d’appeler leur domaine par un nom de lieu dit car cela reviendrait à dire que tout les raisins proviennent de ce dit endroit, ils ont décidé de faire référence à cet arbre.

Avez-vous compris le jeu de mot ? En effet, « Le Baumli » signifie le petit arbre en suisse allemand.

Par la suite, ils souhaiteraient pouvoir aménager l’espace, avec la cabane adjacente, pour en faire une lieu où organiser des soirées dégustations mais aussi créer un jardin où ils cultiveraient des plantes nécessaires à la viticulture bio et biodynamique.



Quelle est leur philosophie?

Parlons de ça justement ! Tous deux ont une vision éco-responsable. Aujourd’hui, en reconversion biologique depuis deux saisons, ils ont pour politique de limiter les déchets. Pour cela, ils ont fait le choix d’utiliser des bouteilles recyclées, des sacs en toile de jute afin de transporter les bouteilles, réutilisable comme caba mais aussi des pochettes cadeaux en tissus… Une image pérenne vis à vis de l’environnent est primordial pour eux.

Stéphanie prête aussi énormément d’attention aux énergies. Pour elle, tu attires les clients qui te correspondent. A son arrivée, elle a fait appel à quelqu’un afin de remettre à plat les énergies du domaine pour un rééquilibrage et attirer les bonnes ondes. Y-a t-il une influence? Elle vinifie des vins d’une grande finesse qui ont besoin de se poser afin de révéler tout leur potentiel.


Je vous fais partager ma playlist de mes vins coups de cœur.



Chasselas Amphore :

Cépage que Stéphanie affectionne tout particulièrement pour sa complexité et sa délicatesse. Très différent de son Chasselas classique, le nez se décline sur des notes florales dans lesquelles s’invitent des arômes miellés. Tout en gardant de la fraîcheur, cette belle variation de nuances s’équilibre au volume du vin pour donner des aspects suaves. L’amphore apporte une certaine sucrosité et de le finesse à ce Chasselas. Laissez-vous surprendre !


Chardonnay :

Explosion au nez avec cette cuvée 100% cuve inox, vous pourrez transformer une soirée en feu d’artifice avec ce vin, j’adore. Ce vin est étonnant de complexité. On retrouve aussi de la minéralité qui donnera de la finesse et de la fraîcheur à ce Chardonnay. Ce vin possède une belle longueur en bouche.


Pinot Barrique :

Élevé pendant 12 mois en barrique, il mériterait encore un peu de patience et de repos pour se révéler à son maximum, quelques mois voir une à deux années pour les plus courageux. On peut néanmoins ressentir la profondeur du vin, contrebalancée par la finesse des tanins. On retrouve beaucoup de raffinement, caractéristique des vins de Stéphanie.

Je vous invite à faire la connaissance de ses vins. Vous ne serez pas déçu ! Et n’oubliez pas, boire un canon sauve un vigneron surtout dans la situation troublée où nous sommes.


Pour la visite, c'est par ici :

Adresse du domaine:

Le Baumli

Dorfstrasse 20

2512 Tüscherz, Suisse

Instagram: @le_baumli

MW

653 vues0 commentaire

©2018 by MELIMELO & WINES. All Right Reserved.Blog Vin tenu par Mélissa - Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon